HARMONICA DIATONIQUE OU CHROMATIQUE : KEZAKO ?

 

En premier lieu j'aimerais souligner le fait que l'harmonica, en France, joué par de plus en plus de femmes talentueuses, est un instrument de sexe masculin. Sachez, messieurs, qu'on dit bien UN harmonica. 
Blague à part.
Dans notre système musical occidental, nous utilisons douze notes différentes, soit Do ré Mi Fa Sol La Si, plus les cinq "altérations" exprimées en dièses ou en bémol.
Une gamme, c'est un ensemble de notes choisies dans ce groupe de douze notes.
"Diatonique" signifie "en rapport avec les notes d'une gamme" - par exemple la gamme de Do majeur est constituée des notes Do Ré Mi Fa Sol La Si (Do).
Un harmonica diatonique en do majeur aura donc uniquement les notes de cette gamme, et  seront absentes les cinq notes restantes - 7+5=12 - que sont Do dièse etc... On pourra ceci dit les produire en utilisant les techniques dites de bending, overblow et overdraw. Elles n'auront cependant pas la même "qualité" que les notes "naturelles" de l'instrument.
"Chromatique" fait référence à l'échelle chromatique, qui désigne tout simplement l'ensemble des douze notes de Do à Do en montant par demi-tons, soit dans l'ordre où on les rencontre en progressant de touche à touche sur le piano : Do, Do dièse, Ré, Ré dièse, etc... 
Un harmonica chromatique possède donc les douze notes de Do à Do. Un harmonica chromatique en Ré possèdera les mêmes douze notes mais de ré à ré. Etc.
Ce n'est pas la seule chose qui sépare ces deux instruments. En fait on peut dire qu'il y a "un monde " entre les deux !
L'harmonica diatonique et l'harmonica chromatique ont un son différent, une présentation des notes  différente, des qualités et possibilités sonores différentes, et donc des utilisations différentes. On les rencontre aussi fréquemment l'un que l'autre : que le diatonique soit plus populaire que le chromatique ressemble plus à une légende qu'autre chose...
Personnellement je les trouve très complémentaires et comme beaucoup d'harmonicistes j'utilise les deux avec autant de plaisir.
Le diatonique 10 trous (celui que j'enseigne lors des stages) est parfait pour jouer tout ce qui est Blues, Country Music, musique Cajun, Bluegrass, Funk, Rock, musiques de western, musiques traditionnelles diverses... 
Bien qu'il couvre trois octaves, comme on l'a vu il a un nombre limité de notes d'où son nom "diatonique", mais pour compenser, il a de très nombreuses possibilités d'expression sonore, et il permet également de jouer de nombreuses "rythmiques" intéressantes.
Il est beaucoup plus facile d'accès que le chromatique : on peut apprendre en quelques heures toutes les bases qui permettent de jouer sans forcément étudier le solfège, et on a dès le début un résultat très sympa et encourageant. Ce qui fait qu'on conseille souvent aux débutants de commencer par le diatonique avant d'apprendre le chromatique.
Ceci dit...  beaucoup de joueurs de chromatique ont tout de même commencé par le chromatique et s'en portent très bien... car chacun est un instrument complet à part entière. Tout dépend finalement de vos goûts et de vos envies !
Le chromatique (10, 12, 14 ou 16 trous), se reconnait au fait qu'il est en général bien plus gros que le diatonique, et qu'il possède la fameuse "tirette", qui plus qu'une "tirette", est un bouton poussoir. Ce bouton permet d'accéder aux douze notes de la gamme chromatique, ce qui en fait un instrument complet au niveau des notes. (à quoi il faudrait rajouter les quart de tons pour la musique orientale !)
Le son est magnifique, mais on ne peut pas ou très difficilement produire les fameux "effets" du diatonique, notamment les bendings, et comparé au diatonique, ses possibilités sont pauvres au niveau des "rythmiques", et semblent moins efficaces pour le blues, le rock, la country etc. - Ceci dit certains artistes tendent à prouver le contraire... 
En général on utilise l'harmonica chromatique pour les autres musiques : Jazz, Musette, Chanson, Classique, Pop (cf Stevie Wonder...) et également certaines musiques traditionnelles. 
Le chromatique est également plus exigeant au niveau technique (plus grosse embouchure, trous plus espacés, plus sensible à la qualité du souffle, plus fragile aussi, la "tirette" demande un certain entraînement, il faut "chauffer" l'harmonica avant de jouer etc...
 
Et contrairement au diatonique, le chromatique est beaucoup moins instinctif : il est conseillé d'avoir de bonnes bases théoriques pour comprendre comment il fonctionne. On a bien plus besoin de "visualiser" les notes qu'avec le diatonique.
On peut donc bien-sûr commencer par l'harmonica chromatique. Il demande au départ beaucoup plus de patience et de connaissances que le diatonique.
Précisons aussi que même si le diatonique est beaucoup plus facilement abordable, les techniques avancées du diatonique comme du chromatique vous occuperont toute votre vie!